Traitement marbre

Le marbre est une roche métamorphique très dure dérivée du calcaire.
C’est une précision importante car on verra que pour le poly brillant, on utilise une poudre qui réagit au calcaire.

logo tgDécouvrez nos produits à la vente icilogo tg

traitement sol marbre

Le marbre existe dans une grande diversité suivant les régions et les pays exploitants.
Le gisement apporte de grandes différences de coloris, veinage et marbrure, qui sont dues le plus souvent à des inclusions d’oxyde métallique et qui donnent leur charme à chaque marbre.

Le travertin est une roche sédimentaire, donc plus abrasive.

Le marbre présente différents aspects (mat – adouci – bouchardé – brut) mais il est principalement poncé et on fait ensuite un poly brillant.

LES 7 PHASES DE PONÇAGE DU MARBRE, TRAVERTIN ET GRANITOS :

  1. DÉGROSSISSAGE APRÈS POSE (Ponceuse à marbre – Plateau contre-tournant)

Le dégrossissage se fait après la pose.

Vérifier que la pose soit bien faite (important dénivelés).

Ce travail se fait avec des outils en fer (grains 40 -70 – 120) avant la pose des plinthes et a pour but de retirer les dénivelés et mettre à plat.

Les plinthes seront posées ensuite.

  1. PONÇAGE (Ponceuse à marbre – Plateau contre-tournant)

Le ponçage se fait après le dégrossissage ou en rénovation avec des diamants résine. 

On commence avec un grain 60 pour retirer les rayures du diamant fer ou de la rayure ancienne pour la rénovation.

Ensuite on affine le ponçage avec les grains 120, 220, 400, 800 et 1500.

On aspire l’eau à chaque changement de grain pour arriver à un brillant mécanique.
La méthode de ponçage consiste à retirer les rayures de l’outil précédent.

  1. PETITE RÉNOVATION (Plateau fixe)

La petite rénovation permet de retirer les rayures peu profondes.
Elle s’effectue à l’aide d’une mono-brosse, d’un plateau fixe et de diamants Velcro du grain 30 au 3000, pour obtenir un brillant mécanique.

On effectuera ensuite un poly brillant.

  1. MICRO-PONÇAGE (Plateau porte-pad)

Le micro-ponçage permet de retirer les micro-rayures à l’aide d’une mono-brosse et de pads diamante.

Le travail s’effectue avec 3 disques de grains différents, afin d’obtenir un brillant mécanique.

On effectuera ensuite un poly brillant.

  1. BRILLANT MÉCANIQUE :

On obtient un brillant mécanique par un ponçage très fin. Plus on ponce avec un grain fin (800 à 3500), plus on obtient un brillant mécanique élevé sans produit.

Selon la dureté du marbre, le brillant sera plus ou moins éclatant : plus le marbre est dur et plus le brillant est élevé.

Cela permet ensuite de faire le poly brillant plus rapidement et plus en profondeur.

  1. POLY BRILLANT :

Après avoir effectué le brillant mécanique, on procède au poly brillant par polissage.

On va polir la poudre KP 85 ou KP 92 mélangée avec de l’eau, qui va former une pate qu’on va polir avec un pad naturel jusqu’à obtenir le brillant désiré.

 

C’est la réaction chimique avec le calcaire du marbre qui le fait briller.
C’est une brillance « dans la masse » : c’est le marbre qui brille et non un produit en surface. De plus, ce polissage apporte une protection supplémentaire.

  1. FINITION MATE :

Pour obtenir une finition mate, on arrête le ponçage au grain 220, puis on passe au disque diamant pour retirer les traces de ponçage.

On pourra ensuite faire un traitement de protection hydrofuge et oléofuge avec le GIORDEX POLY, qui est un produit composé de molécules plus fines, pour entrer dans le marbre poli.

L’entretien se fait avec le GIORDASOLS, qui est un produit à P.H. neutre.

En savoir plus sur les traitements et produits Giorda :